Les dessous d'une maison close différente en Espagne Les clubs Apricots Espagne

Maison close Apricots Barcelona

L’enseigne de maisons closes Apricots, qui gère plusieurs établissements à Barcelone, a accepté de nous ouvrir ses portes et de nous dévoiler les dessous d'une maison close différente en Espagne. Une réalité parfois à l'opposé des stéréotypes, ou se mêlent sexe, tolérance et fiesta; un cocktail dont la garantie est assumée par l'enseigne, et qui constitue son fond de commerce.

Apricots est une marque qui compte deux maisons closes à Barcelone, une troisième sur le point d’être inaugurée, et une agence d’escort girls, et dont l’ambition est de s’étendre à toute l’Espagne, avec l'ouverture d'une maison à Madrid dans 2017. L’idée derrière cette ambition réside dans le choix d’une approche éthique de la prostitution dont la philosophie est d’optimiser les rencontres entre des clients et des filles dans un esprit de tolérance, de respect envers les femmes et de transparence.

Dans l'antre d’une maison close en Espagne

La maison close est avant tout un espace de vie. Les bordels Apricots accueillent chacun environ 15 filles le jour et 20 la nuit. Des escorts âgées de 20 à 35 ans, jeunes, attractives et indépendantes, séductrices, alaises avec leur corps et leur sexualité, originaires des quatre coins du Monde. Une fourmilière de sensualité dont la maison close organise méticuleusement le ballet, pour préserver l’intimité de la clientèle en toute circonstance.

Car lorsque le chaland pénètre dans cette effervescence de passion charnelle, les coulissent lui sont pudiquement escamotées. La discrétion primant, le client est accueilli par une hôtesse et directement conduit dans une chambre. Une attention particulière est apportée à ce qu’il ne croise aucun autre client. La maison close ne possède d’ailleurs aucun signe extérieur de luxure, aucun néon lumineux qui pourrait paraître ostentatoire.

Une fois dans la chambre, le ballet peut commencer. Les filles font leur entrée et se présentent une par une. Lorsque les présentations sont faites, l’hôtesse réceptionniste revient pour s’enquérir du choix du client. Ce dernier est épargné de la tâche embarrassante d’éconduire les prétendantes. L’heureuse élue revient seule dans la chambre pour embrasser les festivités.

D’un point de vu technique, lorsque la fille revient dans la chambre, elle perçoit le montant de la prestation. En l’occurrence 110 euros pour une heure, un tarif économique pour une maison close à Barcelone. Elle se retire quelques instants pour s’acquitter de la location de la chambre, puis revient.

Une chambre de la maison close Apricots Arizala

Des maisons closes légales dont la vocation est d’entrer dans la société moderne

Des rencontres sexuelles sans tabou dans un contexte de transparence, de tolérance et de respect sont les trois piliers de la philosophie Apricots pour développer le concept de prostitution éthique.

Les filles qui travaillent dans les clubs ont l’opportunité de se soumettre à un examen médical régulier. De même, une collaboration étroite avec des associations locales permet de sensibiliser ces dernières sur les risques liés à l’exercice de la prostitution et à leur faciliter l’obtention d’une couverture sociale. Enfin la maison close s’engage à lutter contre tout type d’abus sexuel, de violence envers les femmes ou de traite des êtres humains.

L'intérieur de la maison close Apricots Corsega

Une pute est avant tout une femme, qui propose des services sexuels à un homme

La société moderne qui prend le pas en Espagne et surtout à Barcelone, est une société libérale et citoyenne dont les valeurs prônent de ne pas stigmatiser la différence. Dans cette optique, Apricots prône la tolérance et le respect, pour les prostituées comme pour les clients.

L’enjeu ici est de fournir le meilleur contexte possible à une rencontre entre une femme et un homme. Une femme jeune et séduisante, libre avec sa sexualité et disposant de son libre arbitre, qui décide de fournir des services sexuels à un homme en échange d’une rémunération attractive. Un homme de la société moderne, qui quelqu’en soit la raison, handicape, problème de couples, de solitude, concupiscence ou attrait pour une pratique sexuel que sa vie quotidienne ne lui permet pas d’assouvir, choisit de payer les services sexuels d’une jeune femme. Une relation pourtant limpide mais encore sujette à de nombreux préjugés.

Dans l’optique de libérer les mentalités, Apricots a produit une campagne vidéo à l’occasion de la Journée internationale des femmes du 8 mars 2016. Cette campagne est relayée sous le sigle #MujeresSinHashtag. Le message est simple, « Ma profession ne définit pas qui je suis » , destiné à luter contre les préjugés à l’encontre des prostituées, putes et courtisanes, et contre toutes les étiquettes imposées aux femmes.

Les locaux Apricots offrent des conditions d’accueil et de travail exceptionnelles. L’hygiène et le confort se doivent d’être irréprochables. Chaque chambre est équipée d’un jeu de draps propres, d’une douche spacieuse, d’une télévision diffusant des vidéos porno, et d’un service de consommation dans les chambres. Une consommation est incluse dans le prix des prestations. En outre, la maison close Apricots Corsega est équipée d’un accès handicapés et comprend une chambre spécialement aménagée à destination des personnes invalides.

Maison close Apricots Corsega
Carrer de Còrsega, 252, 08008 Barcelona
(+34) 93 237 68 83 - (+34) 691 559 861
Apricots Corsega

Maison close Apricots Arizala
Carrer de Arizala, 74 bajo, 08028 Barcelona
(+34) 93 440 18 02 - (+34) 691 836 718
Apricots Arizala

Maisons closes Apricots sur le point d’être inaugurée

- Troisième whorehouse à Barcelone
- Premier Apricots à Madrid


Commentaires et avis


izaroom • 11-10-2016 à 11h49min

merci pour les renseignements en décembre je dois venir durant 5 jours donc je viendrais voir si les filles sont belles pour passer un agréable moment dans une chambre



François • 15-04-2016 à 11h18min

Merci pour l'info ! Je suis à Barcelone en ce moment. Je suis allé chez Apricots Arizala et putain les filles sont belles et très impliquées !




Laisser un commentaire





Articles Populaires